Liens du mois (mai 2017)

  • Je recopie une annonce de la Maison franco-japonaise sur Facebook:

    http://www.persee.fr/collection/dhjap Le Dictionnaire historique du Japon est en ligne! Le Bureau français de la Maison franco-japonaise (UMIFRE 19 – MAEDI-CNRS) est heureux d’annoncer que l’intégralité de la collection du Dictionnaire historique du Japon est désormais numérisée et entièrement en libre accès sur la plateforme Persée.http://www.persee.fr/collection/dhjapVeuillez noter que la recherche par mots-clés fonctionne uniquement avec des caractères alphabétiques (pas de recherche possible à partir des kanji).

  • J. Robertson, Australian convict pirates in Japan: evidence of 1830 voyage unearthed, The Guardian (28 mai 2017) (un bel exemple de découverte par un historien amateur, rendue possible par la publication sur internet d’archives ou autres données savantes)

Liens du mois (avril 2017)

Ressource du jour: The Metropolitan Museum

La base de données est très pratique et facile à naviguer et exploiter. Voici quelques exemples d’objets en rapport avec ce carnet:

Carte publiée par Messer’s Gum (USA) (7 × 3.8 cm) (ca. 1910) (Merci http://www.metmuseum.org/art/collection/search/430543)

Utagawa Kuniteru, 浅草観音境内ニ於イテ興行仕候 佛蘭西曲馬: cirque équestre français au temple Asakusa Kannon (1871) (Merci http://www.metmuseum.org/art/collection/search/55455)

Voir aussi:

Liens de la semaine (11 août 2016)

Globalisation
Ressources
  • Archives du Tohoku Culture Research Center: 30,000 cartes postales et 2,000 photographies (en 2011; je ne sais pas ce qu’il en est actuellement, mais les liens vers le Center lui-même sont morts); recherche uniquement par mots japonais alors que les descriptifs des documents sont en grande partie bilingue; malheureusement, une conception du copyright d’apparence très restrictive; les documents semblent rarement datés.

Cirque Shibata (Copyright © Tohoku Culture Research Center)

  • Japan Magic Museum: un blog dynamique, uniquement en japonais, présentant des documents uniques sur les magiciens et l’art de la prestidigitation au Japon, interdit la reproduction des images qu’il présente, mais je ne vois pas très bien selon quelle loi.
Exposition virtuelle
Articulets Wikipédia créés par l’auteur de ce carnet

Article du jour: les archives de Paul Adrian

Joëlle Garcia et Philippe Henwood, « Le cirque commence à cheval : les archives de Paul Adrian au département des Arts du spectacle de la Bibliothèque nationale de France », In Situ [En ligne], 27 | 2015, mis en ligne le 02 novembre 2015, consulté le 24 juillet 2016. URL : http://insitu.revues.org/11906 ; DOI : 10.4000/insitu.11906

Bibliothèque Nationale de France. Archives et manuscrits. Fonds Adrian, Paul (cirque)

Dans cet article, les auteurs présentent brièvement le fonds d’archives Paul Adrian et l’histoire de sa constitution. Ils le replacent dans son contexte historiographique et son réseau d’amateurs de cirque et de collectionneurs (et de leurs épouses).

L’article est intéressant parce qu’il mentionne donc également les archives de:

Liens de la semaine (20 juin 2016)

Ressources
  • Collections du Musée Albert Kahn : Une recherche « Acrobate » ne donne que deux documents: des reliefs sur des maisons en Afrique (voir, ci-dessus, l’article d’Alain François pour un début d’explication)
  • Salons 1673-1914

La base Salons a pour objectif de rendre accessible et interrogeable l’ensemble du contenu textuel des livrets de Salons artistiques parisiens (Salons des Artistes français, Société nationale des Beaux-Arts, Salon d’Automne…), de régions, ainsi que des principales expositions de groupes (expositions impressionnistes, Rose-Croix…) entre 1673 et 1914.

Liens de la semaine (29 mai)

Bonjour, toutes mes excuses pour ne rien présenter d’autre qu’une liste de liens. Je suis très occupé par mes cours en ce moment.

Ressources

(Je n’ai pas trouvé d’acrobate ou de jongleur japonais, mais l’indexation de la collection n’est pas parfaite. A titre d’exemple, et pour la comparaison, voici un document chinois)

Acrobates et jongleurs chinois; Auteur : PETHELLAZ; vers 1891; Copyright : musée Nicéphore Niépce, Ville de Chalon-sur-Saône

Acrobates et jongleurs chinois; Auteur : PETHELLAZ; vers 1891; Copyright : musée Nicéphore Niépce, Ville de Chalon-sur-Saône

Vie académique
Vidéo

Ressource du jour: Paris Musées

Les Musées de la Ville de Paris viennent d’ouvrir un site internet très riche. D’après la page d’introduction, 185.425 œuvres ont été mises en ligne.

En ce qui concerne les droits d’auteur, voici ce qu’on peut lire sur leur site internet:

Crédits

L’ensemble des matériels édités sur le site parismuseescollections.paris.fr, incluant notamment les textes, les photographies, les infographies, les icônes sont la propriété exclusive de l’établissement public Paris Musées, de la Ville de Paris ou des parties dont il a été obtenu le droit d’utilisation. En conséquence, toute représentation ou reproduction, pour un usage autre que personnel, qui pourrait en être faite sans le consentement de leurs auteurs ou de leurs ayants-droit, est illicite.

Je n’ai pas la formation juridique nécessaire pour discuter de ces affirmations, mais elles m’étonnent, surtout quand je pense aux pratiques d’autres sites comme Gallica. En outre, le site des Musées de Paris offre un onglet « Partager ce contenu » qui permet d’utiliser les services de Facebook, Twitter, Tumblr ou « par email », et je me demande comment les restrictions mentionnées ci-dessus sont compatibles avec la politique d’accaparement de Facebook, par exemple. (6/5/2016: voir ci-dessous pour d’autres réactions)

L’indexation, et donc la recherche, est très variable pour ce que j’ai pu en voir. Une recherche « acrobate », « jongleur » ou « cirque japonais » ne mènera pas à des documents importants comme celui-ci:

Folies-Bergère, Troupe Japonaise de Yedo

Par contre, une recherche « Japonaise » permet d’y accéder, tout comme à ce document-ci, grâce à l’extraordinaire travail d’indexation effectué par des générations d’archivistes ou conservateurs avant la numérisation des œuvres:

Journée cinématographique des poilus (21/12/1915)

Voici la « description iconographique » qu’on peut lire sur la page internet de la reproduction de cette photographie : (en grasses, l’information qui m’intéresse)

Affiche de la journée cinématographique du Poilu, Paris, 21 décembre 1915. Première Guerre mondiale, 1914-1918, Grande Guerre. L’affiche indique : « JOURNEE / CINEMATOGRAPHIQUE / DU / POILU / GRANDE / MATINEE DE GALA / ORGANISEE PAR LA CHAMBRE / SYNDICALE DE LA CINEMATOGRAPHIE / ET LE SYNDICAT DES DIRECTEURS DE CINEMAS / AU BENEFICE DE LA / JOURNEE / DU POILU / Le Mardi 21 Décembre 1915 / A 2heures / AU GAUMONT-PALACE / (HIPPODROME PLACE CLICHY) / OUVERTURE DES PORTES A 1H1/2 / PROGRAMME CINEMATOGRAPHIQUE SPECIAL / ENTIEREMENT INEDIT / ORCHESTRE DU GAUMONT-PALACE / MUSIQUE DE LA GARDE REPUBLICAINE ». D’autres affiches sont collées : « Marcelle RAYNE / […] EZAIS M. STACQUET / […]EUX / […]HANN / […] / JACQUES FAURE / […] / […]CENTY René ROCHEMAY / […] / […] chantée par Melle Marcelle RENAY / Les Couleurs revenues / […] le soir du 11…. / […] / Décembre, Matinée à 2h » et  » SAMEDI 4, DIMANCHE 5 (Matinée et Soirée), LUNDI 6 Décembre / 4 REPRESENTATIONS DE GRAND GALA / […] / LE CHANTEUR POPULAIRE / Le Roi de la Chanson Française / […] FABRISS / L’ETOILE DU CONCERT-MATOL / MABOUL Ier / ATTRACTION / LEGAEL PAUL DUC / […]es ANDO GINGIRO / TROUPE JAPONAISE / […] REYLA M A DARLEY […] LEREY / MOLER et THEODORE / ATTRACTION COMIQUE / […] / LUNDI SOIREE à Prix Réduits ».

Quelle précision ! On ne peut qu’admirer le caractère exhaustif de cette fiche. Elle montre bien que les mérites de la numérisation ne s’arrêtent pas à l’œuvre elle-même, mais qu’il est important, pour la recherche, de mettre en ligne le travail de description, l’appareil critique qui l’accompagne.

Le site des Musées de Paris va donc, à mon avis, se montrer un instrument de travail très important, tant pour la quantité de ses documents que pour la précision de certaines de ses fiches, témoins du travail archivistique mené pendant de nombreuses années, un trésor pour les historiens et autres chercheurs, construit, patiemment, avant la naissance d’internet.

Mise à jour du 6 mai

Pour en savoir plus:

A propos des mentions légales, la réaction de Calimaq:

Mise à jour du 9 mai

Je conseille la lecture de l’article de D. Rykner, Les médiocres bases de données des musées de la Ville de Paris, La tribune de l’art 8 mai 2016.

Mise à jour du 14 mai

On peut lire une présentation plus optimiste et positive par F. Navamuel, Paris Musées. Toutes les œuvres et collections des musées de la ville de Paris, Les outils TICE 12 mai 2016

Ressource du jour: L’histoire par l’image

Le site « L’histoire par l’image » a été complètement mis à jour; à ce sujet, on trouvera toutes les informations nécessaires sur le carnet « Histoire musées expositions »: Le site public « L’Histoire par l’image » rénové, Paul Klee à Paris (16 avril 2016).

Le site offre notamment d’excellents dossiers sur le cirque, par exemple:

  • Alexandre SUMPF, « Le cirque à Paris », Histoire par l’image [en ligne], consulté le 22 Avril 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/cirque-paris
  • Alexandre SUMPF, « Les frères Amar », Histoire par l’image [en ligne], consulté le 22 Avril 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/freres-amar

Je recommande aussi le dossier suivant:

  • Christophe CORBIER, « Les débuts du japonisme en France », Histoire par l’image [en ligne], consulté le 22 Avril 2016. URL : http://www.histoire-image.org/etudes/debuts-japonisme-france

Ressource du jour: East Asia Image Collection (Lafayette College)

Je recopie une information parue sur la liste électronique H-Japan:

Russo-Japanese War Postcards: Satire, Propaganda, and Graphic Arts at the East Asia Image Collection

Richard Mammana Japanese Empire Postcard Collection

We have just posted 147 Japanese and European postcards about the Russo-Japanese War. The Japanese cards exhibit bold design elements and extol military heroism. The European cards illustrate popular opinion about international relations. Fears of the « Yellow Peril, » and varied appraisals of Japan as the newest member of the imperialist club, are also prominent. Open-access resource for scholars and teachers.

http://digital.lafayette.edu/collections/eastasia

Sincerely,

Paul D. Barclay

Associate Professor of History, Lafayette College

General Editor, East Asia Image Collection

Sauf erreur de ma part, on ne trouve pas d’acrobate ou de jongleur japonais dans cette collection électronique de documents liés à la guerre russo-japonaise, mais je suis de nouveau frappé comme celle-ci apparait dans les caricatures comme un spectacle observé par les nations européennes; les caricatures la présentent comme un combat de sumo, un combat de coqs, ou une rencontre de gladiateurs auxquels assistent de manière plus ou moins active les pays européens.

Le vœu de l'Europe (d’après Gérôme, Pollice verso)

Le vœu de l’Europe (d’après Gérôme, Pollice verso)

Voici le célèbre tableau cité par la carte postale:

Gérôme, Pollice verso (1872), via Wikimedia Commons

On trouve aussi ans la collection de documents du Lafayette College deux cartes postales qui donnent à voir un point de vue japonais, d’une part sur des acrobates de rue chinois, d’autre part, sur une exposition coloniale tenue à Osaka en 1913, pendant laquelle, à la manière de ce que la recherche française récente a appelé « zoo humain », des indigènes taïwanais furent offerts à la curiosité publique.

Saltimbanques [chinois]- 大道芸人 (carte postale japonaise, date indéterminée avant 1945)

Saltimbanques [chinois]- 大道芸人 (carte postale japonaise, date indéterminée avant 1945)

Grande exposition coloniale au Parc de Tennoji ( 明治記念拓殖博覧会 (台湾土人ノ住宅及其風俗)

Grande exposition coloniale au Parc de Tennoji – 明治記念拓殖博覧会 (台湾土人ノ住宅及其風俗)

Des nouvelles de Gallica: Laurence Engel nommée à la présidence de la BnF

On ne peut que se réjouir qu’une femme, âgée de moins de cinquante ans, ait été nommée à la tête de la Bibliothèque nationale de France (pour un mandat de cinq ans).

D’après le communiqué de presse du Ministère de la Culture et de la Communication (6 avril 2016),

« [Laurence Engel] définira les grandes lignes d’une stratégie numérique audacieuse, poursuivant le déploiement de la Bibliothèque numérique Gallica, portée par Bruno Racine ces dernières années et [sic] qui lui vaut aujourd’hui le statut de première bibliothèque numérique francophone dans le monde.”

Liens supplémentaires

 

Des nouvelles de Gallica: Retronews.fr

Grâce à un article de Pierre Haski (Retronews.fr, trois siècles d’archives de presse en ligne, Rue89 30 mars 2016), j’apprends que la BNF a lancé un nouveau site Retronews.fr. « moteur de recherche thématique et sémantique » des collections de journaux  numérisées.

« Le nouveau site, baptisé retronews.fr, lancé ce mercredi, se veut l’« INA de la presse écrite », un instrument de voyage dans le temps, avec, en plus, une dimension « sociale » avec la possibilité de créer des « communautés » d’intérêt autour de sujets particuliers (la Commune de Paris, l’aviation, etc…). Il est d’accès gratuit (il faut juste s’inscrire), avec des fonctionnalités payantes pour des services poussés. »

Je m’y suis inscrit (cela donnera aussi accès à une newsletter électronique). Pour l’instant, je ne sais pas encore très bien quels sont les changements par rapport avec Gallica, à part l’abandon de son anonymat pour l’utilisateur. La page Qui sommes-nous ? est instructive, mais elle ne dit rien sur ce sujet.

En termes de présentation, retronews est plus accrocheur et plus accueillant que Gallica.

A titre d’exemple, une « recherche avancée » avec l’expression « acrobate japonais » donne 115 résultats. Une colonne à gauche permet de « Filtrer sa recherche » de différentes façons. Elle m’apprend par exemple que les résultats se divisent chronologiquement ainsi:

1850-1899 (23)

1900-1949 (92)

Si je veux plus affiner ma recherche, je dois passer par les « Services Premium » qui sont payants.

Je suis curieux de voir comment ce site va se développer et les ressources qu’il va offrir sur le long terme.

Liens

Mise à jour du 17 avril

Je recommande l’excellente analyse critique de Calimaq, RetroNews ou la logique du Premium (mal) appliquée au domaine public, S.I. Lex 3 avril 2016

 

Deux (trois) liens intéressants: excuses américaines et une carte chinoise bilingue japonais-anglais

Faute de temps pour écrire une note complète, je recommande la lecture des deux blogs suivants:

(…) La Cour suprême de Californie a rendu le 16 mars 2015 une décision vouée à rester dans les annales. La Cour décida d’admettre à titre posthume au Barreau de Californie Hong Yen Chang, (…)

[Elle] accède donc à la demande d’admission posthume formée par les descendants de Chang et par une association d’étudiants en droit d’origine asiatique. La décision de 1890, juge nouvellement la Cour suprême, a privé Chang du droit constitutionnel à l’« égale protection de la loi » (Equal Protection of the Laws). De nombreux autres impétrants d’origine asiatique au Barreau de Californie, concéda la Cour, furent empêchés comme Chang d’exercer pour des motifs tenant à la race et/ou à la nationalité. « Un chapitre sordide » de l’histoire et de l’Amérique, selon les mots de la Cour.

Je recommande aussi ce blog pour sa discussion de ce que les Américains d’origine asiatique doivent au mouvement des droits civiques.

Carte postale de Tianjin, années 1940

La carte postale a une légende bilingue, anglais et japonais:

  • (lu de droite à gauche) 村から町へ旅芸人 (mura kara machi he tabigeinin), « baladins itinérants venus de la campagne à la ville ». En fait, mon traitement de texte refuse de m’écrire le 2e kanji de « tabigeinin » sur la carte postale, qu’on n’utilise plus, et me donne son équivalent contemporain. (Merci N.K. pour son aide à lire ce mot)
  • Travelling performer

Il me semble intéressant que les éditeurs de cette carte aient pensé qu’elle pouvait trouver tout aussi bien des acheteurs japonais que des amateurs occidentaux, que le jongleur chinois et sa musicienne accompagnatrice soient exotiques selon plusieurs points de vue.

Site du jour: Visual Hunt

Grâce au blog « Les Outils TICE« , que j’utilise souvent pour préparer mes cours de Français Langue Etrangère, je découvre le moteur de recherche Visual Hunt.

VisualHunt est un moteur de recherche de photos et d’images gratuites pour illustrer vos sites, blogs ou publications scolaires.

(…)

Se basant sur l’API de Flickr, VisualHunt fait des merveilles avec un moteur de recherche particulièrement véloce et un choix immense d’illustrations avec une licence en Creative Commons.

 


The Texas Collection, Baylor University / Visual hunt / CC BY-NC-SA

(J’ignore la date de cet objet)

Par ce moteur de recherche, j’ai trouvé quelques images que je ne connaissais pas, mais je note que les recherches par mots français ne m’ont rien apporté. En outre, comme le montre l’exemple ci-dessus, l’appareil critique (description, date, auteur, …) entourant ces images est parfois très léger, voire inexistant.