Quelques réflexions sur l’accompagnement musical des acrobates japonais dans les cirques occidentaux

J’ai lu avec beaucoup d’intérêt l’article de Kim Baston, « Circus Music. The Eye of the Ear », dans The Routledge Circus Studies Reader éd. par P. Tait et K. Lavers (Londres-New York, 2016), p. 117-1351. Elle y consacre quelques pages aux acrobates japonais et chinois, en se basant sur la situation en Australie, qui semble similaire à ce qu’on peut lire pour la France dans les journaux. Les premières troupes japonaises en 1867 sont accompagnées au shamisen, joué par des membres féminins de la troupe, épouses ou filles des acrobates jongleurs. Cet accompagnement musical n’est pas apprécié des spectateurs, en Australie comme en France, mais il est alors toléré car il fait partie de la « découverte ethnique » que permet le spectacle de cirque.

Une fois la curiosité pour la nouveauté que représentent ces acrobates orientaux épuisée, les organisateurs de cirque font créer pour leurs numéros des musiques d’accompagnement occidentales traditionnelles auxquelles on ajoute quelques touches décoratrices qui font oriental. Un exemple est Ung-Kung-Foy-Ya: A Chinese Intermezzo de Karl King (1919).

Un autre exemple est la marche In Old Pekin, également écrite par Karl King, en 19232

Ces morceaux de musique sont utilisés aussi bien pour les acrobates chinois que pour les artistes de cirque japonais, parfois avec l’approbation des voltigeurs eux-mêmes. D’après Baston, cet orientalisme musical permettrait d’intégrer dans le cirque occidental les acrobates orientaux en rendant leurs différences moins visibles, en atténuant le caractère « autre et étranger » de leurs corps, qui pourrait parfois être perçu comme une menace étrange. De plus, l’aspect joyeux des marches permet de réduire l’inquiétude que peut provoquer un numéro dangereux.

Citer ce billet : Alexis D'Hautcourt, « Quelques réflexions sur l’accompagnement musical des acrobates japonais dans les cirques occidentaux ». Publié sur Acrobates japonais en France le 08/01/2021. Lien : https://acrobates.hypotheses.org/3256.
  1. Article initialement publié dans Popular Entertainment Studies Vol. 1, Issue 2 (2010), pp. 6‐25. []
  2. Baston mentionne aussi Fantan, une « marche chinoise » composée par Bert R. Anthony, vers 1900. Je n’ai pas trouvé plus d’informations sur ce morceau. []

Liens du mois (octobre -décembre 2020)

 

Royal Dutch Mint – Animatie Circusmunt from Ingmar Gubbens on Vimeo.

Liens du mois (septembre 2020)

Exposition: Le Cirque Plume, l’éternité du saut périlleux

Je recopie l’information suivante depuis le site internet de la Saline royale:

Exposition du 28 juin au 25 octobre 2020

Le Cirque, art millénaire, art du présent, du temps immédiat est art du lien. Créateur d’étincelles et d’éveils partagés, tout est possible au cirque…la voie est libre. 

Cette année, la Saline royale a choisi de rendre hommage au monde du Cirque. Univers poétique et coloré revisité d’abord par de jeunes paysagistes concepteurs à travers 9 jardins éphémères, puis conté par Bernard Kudlak à travers une immersion dans l’univers onirique des circassiens du Cirque Plume.

Dans la grande berne une installation photographique nous plonge dans l’esprit du Cirque Plume au cours de ses 37 années de création artistique grâce à l’exposition Le Cirque Plume, l’éternité du saut périlleux. Une balade à travers différentes installations sonores, visuelles et lumineuses, à la découverte de photographies des spectacles et des scènes de vie commune de la Compagnie.
Commissariat : Bernard Kudlak.

Une deuxième exposition Destins de Cirque sera à découvrir à partir du 24 octobre 2020.

Liens du mois (avril-mai-juin 2020)

Voici quelques liens arrivés jusqu’à moi malgré le covid-19 et l’enseignement en ligne. Bonne lecture !

Liens du mois (février 2020)

廻り神楽. Kagura Troupe on the beat

Je sors sans doute de l’objet précis de ce carnet, mais je signale ce documentaire sur une troupe d’amuseurs itinérants après le tsunami de 2011.

Site officiel du documentaire: https://www.mawarikagura.com/.

On peut voir ce film le 11 février au Minpaku, le musée ethnologique d’Osaka.

Affiche pour la projection de 廻り神楽 au Minpaku.

Liens du mois (décembre 2019 – janvier 2020)

J’ai aussi le plaisir d’annoncer la parution du Volume I des « Tables rondes et colloques des musées de Châlons-en-Champagne (Virginia Verardi éd.): La place de l’artiste circassien de l’Antiquité à nos jours (ISBN 978-2-858510-412). On y trouvera mon petit article « Voltiges d’images: les acrobates japonais dans la fabrique du japonisme », p. 19-21.

Annonce de table-ronde: le Japonisme vu du Japon

Je recopie l’information suivante depuis le site internet Sciencescope:

Table-Ronde : le Japonisme vu du Japon – 31/01/20

Les rendez-vous du Japonisme à la MFJ – cycle 1
Rencontre avec des spécialistes japonais·es et français·es du japonisme
Lieu : Maison franco-japonaise – salle 601
Date : vendredi 31 janvier 2020 – 18h00 à 20h00

Conférencier·e·s :

  • OKI Yukiko (société franco-japonaise d’art et d’archéologie, société d’étude du japonisme)
  • Christian POLAK (Univ. Meiji, EHESS)
  • SAWATARI Kiyoko (musée mémorial de Osaragi Jirô)

Modérateurs·trices et Discutant·e·s :

  • Vivianne Le Berre (Univ. de Lille 3 – IRHIS)
  • Gilles Mastalski (Société d’étude du Japonisme, OAG)
  • Matthieu Séguéla (IFRJ-MFJ)

Organisation : SEJT, IFRJ-MFJ, LFI Tokyo, Sciencescope

Plus d’informations / Inscription :
Programme
Maison franco-japonaise

Liens du mois (novembre 2019)

The CIT brings together sinology, art history and information studies to create the first thesaurus of Chinese iconography.
Traditionally considered a methodology rooted in European art history, iconography has been historically employed to index and access images related to Euro-American art. Because of the lack of alternative models for documenting non-western artefacts, Chinese art objects housed in European and North American collections have often been catalogued according to Eurocentric classifications. The CIT presents a unique opportunity to create an alternative classification scheme rooted in the specificity of Chinese visual culture and foster systematic comparison between Chinese and European art.

https://chineseiconography.org/

Par exemple, la recherche « acrobatics » donne les résultats suivant:

3.5.2.1.1 
performer (acrobatics)
3.5.2.1 
acrobatics
3.5.2.1.1.1 
magician
3.5.2.1.1.2 
animal tamer
3.5.2.1.3 
equestrian performance
3.5.2.1.6 
running a peep show
3.5.2.1.2 
dog pounding grains
3.5.2.1.4 
conjuring
3.5.2.1.5 
peep show box
Si l’on clique sur le premier de ces termes, on obtient les informations suivantes:

Term 3.5.2.1.1 藝人 (雜技)

yi ren (za ji)

performer (acrobatics)

Use for

艺人 (杂技)

雜耍藝人

百戲人

Le site permet déjà de retrouver quelques images associées aux termes de recherche, dans les collections de trois musées différents: le Victoria and Albert Museum, leMetropolitan Museum of Art et le National Palace Museum. Cette fonction va se développer, nous dit-on:

CIT aims to create an indexing standard that will facilitate access and inter-operability of Chinese digital images across collections.

Un bateleur, peinture chinoise, Victoria and Albert Museum · 137, https://chineseiconography.org/view/cit_O85577

Des nouvelles de CARP

//// In French below ///


Dear Researchers,

CARP – The French/ English bilingual Circus arts research platform celebrated its first anniversary last August.
In a year of existence, CARP is now
:

• an interactive map referencing ressource centres (30), libraries (95), archives (7), museums (80) et les collections privées (3) with significant collections and offering residencies to scholars
• a multilingual and international academic bibliography including: books (783), international academic articles (607), dissertations and theses (612) and around thirty thematic bibliographies
• a follow-up on the « actualité de la recherche » which lists information on calls for papers or contributions, conferences […] to an international level, …
• 
and an international repertory of 170 researchers specialized in different research disciplines
We want to update this international repertory. Make it warmer and more efficient. But can’t do it without your help. We need you.
So, thank you for returning us, before October, 19 :

– a picture of yourself (Royalty free)
– references or a link of/to your latest publications or communications
  
We count on you!
Regards,
FYI : Next Carp meeting as part of Circa festival,  October, 23 with le collectif Chercheur.es.s sur le cirque  (Le CCCirque) and October, 24, Auch (FR)
Find all the news of « l’actualité de la recherche en Cirque » here




The Carp Team

////////////////////////////////////////////////////////////////////


Cher.e.s Chercheur.euse.s, 

CARP – La platforme bilingue français/anglais sur la recherche académique sur les arts du cirque a fêté son premier anniversaire le 18 août dernier.
En une année d’existence, CARP c’est désormais :
unecarte interactive référençant les centres de ressources documentaires (30), les bibliothèques (95), les archives (7), les musées (80) et les collections privées (3) disposant de fonds en arts du cirque et accueillant des chercheurs.euse.s 
unebibliographie académique multilingue et internationale incluant : ouvrages (783), articles universitaires internationaux (607), mémoires et thèses (612) et une trentaine de bibliographies thématiques
un suivi sur l’« actualité de la recherche» qui recense, au niveau international, les informations sur les appels à communication ou à contributions, les colloques
• et unrépertoire de près de 170 chercheur.euse.s (étudiant.e.s en master, PhD/doctorat et post-doc, maître.sse.s de conférence, professeur.e.s) spécialisé.e.s dans différentes disciplines de recherche.
Ce répertoire nous souhaitons l’actualiser, le rendre plus efficient, plus chaleureux. Nous vous mettons à contribution.
Merci, si vous, l’acceptez de bien vouloir nous retourner pour le 19 octobre au plus tard :

– une photo de vous, libre de droit/ avec un crédit photo 
– les références ou un lien vers vos dernières publications/communications

Nous vous remercions par avance pour votre contribution,



NB : Prochain rendez-vous Carp dans le cadre de la 32ème édition du festival CIRCA, le 23 octobre 2019 avec le collectif de Chercheur.es.s sur le cirque (Le CCCirque) et le 24 octobre, Auch (32). Retrouver l’actualité de la recherche en Cirque ici
— 

Lettre électronique de CARP

Le cirque sur le site de L’Histoire par l’image

Ce mois-ci, en lien avec l’exposition « Toulouse-Lautrec résolument moderne » qui a lieu au Grand Palais jusqu’au 27 janvier 2020 nous vous proposons une lettre d’information spéciale consacrée au peintre.
Vous trouverez des articles sur ses œuvres mais aussi sur celles de ses maîtres. Du cirque aux cabarets nous nous attarderons sur les endroits qui l’ont inspiré. Enfin nous nous intéresserons aux innovations qui ont marqué son temps.

(…)

Lautrec se rend aussi au cirque pour observer les trapézistes et les funambules. A cette époque ce divertissement populaire, né à Londres à la fin du XVIIIe siècle, connaît un fort engouement. Entrons dans les coulisses de cette attraction qui a inspiré Lautrec mais aussi Degas, Renoir, Seurat, Picasso, Chagall, Léger, Matisse…
Fernand Pélez, peintre de la « misère » urbaine
La ménagerie des frères Amar : le dompteur Mustapha
La grande parade des Folies Bergère
Le cirque à Paris
Le cirque, spectacle populaire
Les sœurs Vesque et le cirque

Lettre d’information de L’Histoire par l’image (Octobre 2019)