Cirques et monuments publics (4): Louis Cyr

Monument à Louis Cyr (Montréal) (Photographie de Jeangagnon — Travail personnel, CC BY-SA 4.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=53610580

« Le monument à Louis Cyr est une sculpture de Robert Pelletier (1914-1984)1 située dans le quartier Saint-Henri à Montréal. Il fut inauguré en juin 1973 dans le square Élizabeth, renommé parc des Hommes-Forts en 1994. »2.

Devant cette œuvre, nul ne peut être insensible à l’expression de puissance, de dignité et de beauté qui s’en dégage. Au-delà d’un hommage à l’homme, ce magnifique monument évoque l’admiration que suscite la force physique dans la tradition populaire québécoise. En effet, le Québec a toujours été une terre fertile pour les hommes forts, dont les prouesses ont acquis valeur de symbole : celui du combat instinctif de l’homme contre la nature. Le monument Louis Cyr constitue également un symbole de fierté envers notre patrimoine historique et, à une plus grande échelle, une invitation à l’excellence et au dépassement de soi (Anne-Marie Sigouin).

(Photographie par Jeangagnon — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=20421506)

Louis Cyr
Pour plus de renseignements sur cette carte, voir le site de l'UQAM ci-dessous

Troupe de Louis Cyr et son épouse; carte postale de 1908 (?)

Comme je n’ai pas beaucoup de temps, je me permets de renvoyer aux notices Wikipedia (en français et en anglais) sur Louis Cyr. Elles semblent très riches en informations.Louis Cyr était un hercule de cirque, mais aussi un propriétaire de cirque, un impresario et un manager, responsable de la programmation, et concepteur de décors et de costumes3.
.

Louis Cyr, photo non datée  (La Vie au grand air (23/2/1902), p. 124)

Inscriptions sur le monument
  • « Louis Cyr. 1863-1912 »
  • « Louis Cyr. L’homme le plus fort de tous les temps »
  • « Mon but n’est pas tant de relater des faits personnels, que de répandre le goût de la culture physique et servir la cause de l’athlétisme dans notre province. Louis Cyr »
  • Plaque explicative sur le monument Louis Cyr (Photographie par Jeangagnon — Travail personnel, CC BY-SA 3.0, https://commons.wikimedia.org/w/index.php?curid=43575578)

    On notera l’absence d’allusion au cirque dans ces inscriptions. La statue est un monument de piété familiale, qui est devenu ensuite public.

Voir aussi

Ajout du 31 décembre

Des amis canadiens (Merci Robert et Keith) m’ont gentiment fait comprendre que j’avais sous-estimé la réputation de Louis Cyr au Canada, et particulièrement au Québec: il est vraiment une figure, une légende nationale. A ce titre, par exemple, il apparait encore souvent dans les manuels scolaires, notamment les manuels de français ou de français Langue Seconde.

Voir, par exemple:

Citer ce billet : Alexis D'Hautcourt, « Cirques et monuments publics (4): Louis Cyr ». Publié sur Acrobates japonais en France le 29/12/2017. Lien : https://acrobates.hypotheses.org/1185.
  1. Robert Pelletier était sculpteur, mais aussi professeur d’anatomie à la Faculté de médecine dentaire de l’Université de Montréal. []
  2. Contributeurs à Wikimedia Commons, ‘File:Monument Louis Cyr 22.JPG’, Wikimedia Commons, , 28 novembre 2016, 23:46 UTC, <https://commons.wikimedia.org/w/index.php?title=File:Monument_Louis_Cyr_22.JPG&oldid=223545192> []
  3. Serge Fisette, Robert Pelletier, sculpteur : Louis Cyr, vers la création d’un monument : Entretien avec Anne-Marie Sigouin, Espace Sculptures 72 (2005), p. 25-27, p. 26.URI http://id.erudit.org/iderudit/10271ac. []

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.