Tout ce cirque

Mise à jour (8 décembre): si vous vous intéressez à la partie « enfant de la balle » de la biographie de Johnny Hallyday, il faut lire l’article remarquable de Philippe Boggio, Comment Jean-Philippe Smet est devenu Johnny Hallyday, Slate.fr (6 décembre 2017).

A la lecture de ses nécrologies, je découvre que Johnny Hallyday était un « enfant de la balle ». Son père était un artiste de cabaret, mais il a vite disparu de la vie de son fils. Celui-ci a été élevé par sa tante paternelle, en compagnie de ses deux filles. Une de ses cousines épousa un danseur américain. Ils étaient tous les deux artistes de music-hall et le futur Johnny Hallyday les suivait dans leurs tournées. Il fait dans ce cadre ses premières expériences de spectacle public, tout en suivant des cours par correspondance à l’école des enfants du spectacle.

J’ai essayé en vain de trouver des traces, articles ou photos de la troupe The Hallidays sur Gallica.fr ou Europeana.eu. On peut voir ici une photo de la cousine de Johnny Halliday, Desta, et de son mari, Lee, en 1952 à Paris, dans leurs numéro  » A la Nouvelle Eve ».

Le chanteur a donné une version romancée de son enfance dans la chanson  » Je suis né dans la rue « .

Une de ses chansons, de 2009, s’intitule « Tout ce cirque«  (Les paroles et la musique sont créditées à Emmanuelle Cosso [l’écrivaine ?], Cécile Gibaud et Daran). Elle est un bon résumé de l’image littéraire du cirque, son mélange d’ombre et de lumière et ses éternels recommencements.

Sitographie
Citer ce billet : Alexis D'Hautcourt, « Tout ce cirque ». Publié sur Acrobates japonais en France le 07/12/2017. Lien : https://acrobates.hypotheses.org/1317.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.