Pour la comparaison: Mata Hari

J’emprunte la vidéo suivante au site internet de l’exposition Du Nô à Mata Hari. 2000 ans de théâtre en Asie au Musée national des arts asiatiques – Guimet (du 15 avril au 31 août 2015).

Mata Hari est un extraordinaire exemple d’imitation/adaptation européenne d’une pratique artistique asiatique, au succès et à la réputation bien connus.

Il est aussi remarquable qu’elle ait réussi à mêler (pseudo)érudition et sens du spectacle.
Son cas amène à réfléchir sur le rôle de l’érotisme dans le succès des acrobates japonais ainsi qu’à s’interroger sur son absence dans notre documentation (sous bénéfice d’inventaire) concernant les femmes membres des troupes japonaises de jongleurs et acrobates venues en Occident.

 


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.