Des acrobates qui entendirent tonner « les canons d’août »

« Naraoka Shōchi 奈良岡聰智 « Hachigatsu no hōsei » o kiita Nihonjin. Daiichiji sekai taisen to Uemura Hisakiyo « Doitsu yūheiki » 「八月の砲声」を聞いた日本人 ― 第一次世界大戦と植村尚清 「ドイツ幽閉記」(Les Japonais qui entendirent tonner « les canons d’août » : la Première Guerre mondiale et le journal de captivité d’Uemura Hisakiyo) »

Par hasard, j’ai lu l’intéressant compte-rendu par Miho Matsunuma du livre de Shōchi Naraoka consacré aux Japonais internés en Allemagne en 1914. J’y apprends une information très utile pour ma recherche: la majorité des ressortissants japonais avaient eu le temps de quitter l’Allemagne et seules 126 personnes ont été internées. Plus d’un cinquième d’entre eux sont classés comme « artiste de spectacle », « artiste de cirque » ou « acrobate ».

Je ne pense pas que cette proportion puisse être appliquée aux Japonais en Allemagne avant le début du conflit; j’imagine qu’elle est plutôt symptomatique de la pauvreté ou de la mauvaise capacité de s’informer de ces artistes.

L’un d’entre eux est présenté avec quelques détails:

“il s’agit d’un individu né au Japon et mis en nourrice, mais en réalité vendu, à l’âge de cinq ans, à un chef de troupe de cirque, qui a pris par la suite le Transsibérien pour faire des tournées en Europe. Au cours de ses années d’apprentissage, le garçon fut maltraité et blessé à de nombreuses reprises. En 1914 il croit avoir vingt et un ans. Il ne parle pas bien le japonais et est illettré.”

Voilà qui montre aussi, si vraiment il fallait le démontrer, l’intérêt des sources japonaises pour les artistes de cirque nippons en France en particulier, en Europe en général.

Référence:

Miho Matsunuma, « Naraoka Shōchi 奈良岡聰智 « Hachigatsu no hōsei » o kiita Nihonjin. Daiichiji sekai taisen to Uemura Hisakiyo « Doitsu yūheiki » 「八月の砲声」を聞いた日本人 第一次世界大戦と植村尚清 「ドイツ幽閉記」(Les Japonais qui entendirent tonner « les canons d’août » : la Première Guerre mondiale et le journal de captivité d’Uemura Hisakiyo) », Ebisu [En ligne], 51 | 2014, mis en ligne le 01 novembre 2014, consulté le 09 octobre 2015. URL : http://ebisu.revues.org/1528


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.