Site du jour: POP

Grâce à l’article de D. Rykner, Les bases de données du ministère de la Culture évoluent, La Tribune de l’Art (9 juillet 2019), je découvre avec beaucoup d’intérêt POP:

La plateforme POP regroupe les contenus numériques du patrimoine français afin de les rendre accessibles et consultables au plus grand nombre.

C’est une ressource extraordinaire qui va rendre de nombreux services.

Voici deux exemples:

  1. Que faire d’un document pareil ? Comment l’interpréter dans le cadre du japonisme ? Quel sens peut-on lui donner quant aux rapports entre cirque et exotisme ?

Émile-Constant Puyo, “Mise en scène d’un modèle féminin : jeune femme, vue de profil, arborant un style de coiffure utilisé par les artistes de cirque (clowns, début 1900), assise sur le sol, donnant à manger à une poupée posée dans ses bras. Décor avec un paravent japonais” (sans date); Crédit photographique: Ministère de la Culture (France) – Médiathèque de l’architecture et du patrimoine – diffusion RMN

2. J’ai eu la surprise de découvrir un deuxième exemplaire d’un objet dont j’avais parlé sur ce carnet il y a quelques temps:

Photographie d’une plaque en faïence à décor en camaïeu bleu avec rehauts de dorure; © Saint-Quentin, musée Antoine Lécuyer (Hauteur en m 0.625 ; Largeur en m 0.915)

La notice POP me permet d’ajouter une référence bibliographique très utile:

Louis Hambis, ‘Une plaque de Delft à sujet chinois conservée au musée Lécuyer de Saint-Quentin‘, dans ‘Arts Asiatiques‘, tome 19, 1969. ( p. 169-177)

Correction

La plaque du Rijksmuseum a été achetée en 1971; il ne s’agit que d’un seul et unique objet: la lecture de l’article de Hambis a attiré mon attention sur une fêlure que l’on peut également distinguer sur les photos du musée hollandais. .


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.