Le Farfale

Je ne suis pas très actif sur ce blog et je prie les lecteurs de m’en excuser.

Pour leur demander de me pardonner, je leur propose un beau film muet, qui illustre bien le genre de documents que ma recherche va examiner.

 

Le Farfale est une petite merveille, et on doit être reconnaissant à Arte de l’avoir mis en ligne, ainsi évidemment qu’à ses restaurateurs.

Pour reprendre les informations disponibles sur le site d’ARTE, le film date de 1907 ; il a été produit par la société italienne Cinès.

J’ignore s’il a été projeté et vu en France.

Il se déroule en trois actes :

  1. Une scène de jongleuses et prestidigitateur japonais. On admire la richesse des costumes, le soin dans les décors et la précision du détail (la décoration des ombrelles et le shamisen)
  2. Une fantaisie à la Méliès, qui tourne au tragique
  3. Une danse de Loïe Fuller ; des papillons viennent hanter le jongleur japonais qui avait coupé les ailes et fait mourir un de leurs congénères

 

Toutefois, le point de départ est celui du thème des papillons, et il rappelle un des actes de jongleurs japonais et de leurs imitateurs, celui de faire voler des papiers pliés en forme de papillons.
Les hommes-phénomènes : force, agilité, adresse : hercules, coureurs, sauteurs, nageurs, plongeurs, gymnastes, équilibristes, disloqués, jongleurs, avaleurs de sabres, tireurs / par Guyot-Daubès
Les hommes-phénomènes : force, agilité, adresse : hercules, coureurs, sauteurs, nageurs, plongeurs, gymnastes, équilibristes, disloqués, jongleurs, avaleurs de sabres, tireurs / par Guyot-Daubès
Source: gallica.bnf.fr


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.