Image du mois: Toshirō Maeda, Acrobatie

Le nouveau Musée des Beaux-Arts de Nakanoshima présente ces jours-ci une belle exposition dédiée à Osaka dans l’art moderne et à la vie artistique à Osaka aux 19e et, surtout, 20e siècles. Un des points intéressants de l’exposition, je trouve, est la juxtaposition d’images industrielles ou publicitaires avec les peintures, collages et photographies artistiques produits à la même époque, ce qui montre bien les allers-retours et influences réciproques de deux champs distincts de production d’images.

Un des artistes représentatifs de ces échanges, et pour moi une belle découverte1, est Toshirō Maeda (前田藤四郎) (Akashi 1904-Osaka 1990) qui travaille d’abord dans le département publicitaire d’un grand magasin, puis chez un imprimeur et après-guerre vit de son art de graveur. Ses premières pièces visibles dans l’exposition sont des linogravures au cadrage parfois surprenant, expérimentant avec des techniques différentes d’impression et aux couleurs contrastées. Ces gravures m’avaient intrigué, avant que j’arrive sur une pièce plus grande, que, heureux hasard, il était permis de photographier dans l’exposition.

Cette gravure est représentative du tournant surréaliste de Maeda. Une paire d’yeux, représentés dans le style d’une planche anatomique, surplombent, dans une perspective irréaliste, une acrobate douloureusement perchée sur une pique en avant-plan d’autres artistes de cirque. L’image est étonnamment moderne, proche de la bande dessinée, mélange de Magritte et de Charles Burns.

Elle n’est absolument pas liée aux acrobates japonais. Maeda était un fervent lecteur de magazines occidentaux, dont il découpait les images qui l’intéressaient, avant de les recycler à sa façon dans ses propres œuvres, comme il est possible que ce soit le cas ici.



Citer ce billet
Alexis D'Hautcourt (2022, 5 mai). Image du mois: Toshirō Maeda, Acrobatie. Acrobates japonais en France. Consulté le 25 mai 2024, à l’adresse https://doi.org/10.58079/akyc

  1. J’ai ecrit une notule pour Wikipédia. []

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.