Japonais morts pour la France

On a vu lors d’un précédent billet que 126 Japonais avaient été internés en Allemagne durant la Première Guerre Mondiale, un cinquième d’entre eux étant artistes de cirque ou de spectacle. A l’occasion de la commémoration de la Bataille de Verdun, je voudrais présenter d’autres Japonais touchés par ce conflit. Mémoire des hommes est la « Base de données des Morts pour la France de la Première Guerre mondiale », disponible sur le site internet du Ministère de la défense. « Plus de 1,3 million de militaires décédés au cours de la Grande Guerre et ayant obtenu la mention « Mort pour la France » [y] figurent. ».

Une recherche « Pays de naissance: Japon » donne 10 résultats, dont 2 personnes avec des noms japonais (je me demande s’il y des fiches pour des Japonais nés hors du Japon):

  • Masatoshi Takeichi Takechi (le nom barré me semble préférable), caporal pilote au régiment de marche de la Légion étrangère, 3/3/1888 – 17/4/1917, mort des suites de blessures de guerre.
Takeichi Masatoshi: mort pour la France

Takeichi Masatoshi: mort pour la France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

  • Tadao Yamanaka, caporal au régiment de marche de la Légion étrangère, 22/6/1886 – 4/12/1917, mort des suites de blessures de guerre.
Tadao Yamanaka, mort pour la France

Tadao Yamanaka, mort pour la France

 

 

 

 

 

 

 

 

 

Tous deux avaient été recrutés à Paris et sont morts dans un hôpital.


Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. Apprenez comment les données de vos commentaires sont utilisées.