Annonce de conférence: Japonisme as a Field of Study: Past, Present, and Possibilities

Je recopie l’information suivante depuis le site HNet:

The Society for the Study of Japonisme is organizing a symposium on February 21 (Sun) entitled “Japonisme as a Field of Study: Past, Present, and Possibilities.” The event takes place in two different formats: a website to view recorded individual presentations, and a Zoom meeting for panel discussions. Both are free, but registration is required and will close on February 8 (Mon). For details, please visit https://japonisme-studies.jp/activity/ (for Japanese, https://japonisme-studies.jp/%e6%b4%bb%e5%8b%95/). 

Contact Info: 

Noriko Murai (Associate Professor, Sophia University) is a convenor, but please contact the Society office at japonisme@world-meeting.co.jp with regards to details of this event. Thank you.

Contact Email: 
japonisme@world-meeting.co.jp

Les acrobaties des spectacles de Sada Yacco

J’ai beaucoup apprécié les conférences suivantes du colloque du 30 janvier, mais, comme elles ne relèvent pas directement de mes recherches, je suis incapable de les commenter de façon pertinente: Gilles MASTALSKI, Sada Yacco en Bohême, Moravie et Galicie – Prague, Brno, Lemberg, Cracovie : des triomphes oubliés ?; YAGISHITA Emi, L’Occident à la rencontre de l’Orient. Isadora Duncan (1877-1927) et les danseurs japonais. La conférence de Gilles Matalski m’a fait réaliser l’importance et le nombre de traductions qui accompagnaient les spectacles de Sada Yako, en anglais, français, allemand, tchèque, polonais, … Je me demande s’il serait possible d’en faire une étude globale, des traductions elles-mêmes et des traducteurs.

Continuer la lecture

Notes sur Robert de Montesquiou, Ko-ta-ky

Lors du colloque du 30 janvier, Junko ŌTSU a fait une belle présentation d’un document assez unique, un poème de Robert de Montesquiou consacré à un acrobate japonais. J’espère que Mme Ōtsu va rapidement publier son texte et son analyse subtile des intrications entre japonisme et la biographie de cet acrobate.

Continuer la lecture

De Sada Yacco à Tsuru Aoki

Au colloque de samedi, la communication de Mayuko Igawa, L’accès en ligne des documents de la bibliothèque Shochiku Otani de l’album « Otosada » Sada Yacco (1871-1946) et Kawakami Otojiro (1864-1911) : des documents rares sur leurs tournées américaine et européenne a fait découvrir un extraordinaire document, un album de lettres, photos et coupures de journaux envoyées depuis l’Europe par Sada Yakko à sa nièce par alliance, Tsuru Aoki, future actrice du cinéma muet, star elle-même et épouse de la super star Sessue Hayakawa. Cet album est un nouveau témoignage de la transition entre arts de la scène du 19e siècle et le cinéma des premiers temps. On peut vraiment être reconnaissant à la bibliothèque Shochiku Otani et à toutes les personnes qui ont contribué au financement participatif qui a permis la digitalisation de cet ensemble fragile.

Louis Fournier, Kawakami and Sada Yacco (Paris, 1900) (https://www.dh-jac.net/db1/resource/solAL-otsdp/sol/20/). Copyright © 2020- Shochiku Otani Library, All Rights Reserved.

En haut à droite, lettre envoyée depuis Bruxelles à T(suru) Aoki. https://www.dh-jac.net/db1/resource/solAL-otsdp/sol/50/ Copyright © 2020- Shochiku Otani Library, All Rights Reserved.

L’album est visible, avec des photographies d’excellente qualité, sur le site suivant: pour voir les images, il suffit de cliquer sur la petit photo en haut à gauche de la couverture de l’album (et de cliquer sur 次ページ pour la suite).

Sitographie

Pour en savoir un peu plus, en anglais: Ritsumeikan University, Activity report. The Otojiro & Sadayakko Kawakami’s Album of European and American Performance Materials is published in the ARC’s Shochiku Otani Library Special Data Browsing System (22 octobre 2020)

Citer ce billet : Alexis D'Hautcourt, « De Sada Yacco à Tsuru Aoki ». Publié sur Acrobates japonais en France le 04/02/2021. Lien : https://acrobates.hypotheses.org/3316.

« SadaYakko » au théâtre Komuna Warszawa (2019)

Au colloque de samedi, lors d’une autre communication, Hana Umeda a présenté son travail inspiré par l’éducation artistique et les spectacles de Sada Yacco et par leur réception par les écrivains et intellectuels polonais du début du XXe siècle.

Voici la bande-annonce de son spectacle:

On peut le voir dans son entièreté sur Vimeo: https://vimeo.com/318853643/95f7cab02a (avec la possibilité d’afficher des sous-titres en anglais).

Cette façon d’appréhender le passé par le corps est extrêmement stimulante; on peut peut-être la comparer aux travaux de Boris Charmatz1.

.

  1. P. Boucheron, G. Amalvi, B. Charmatz, L’histoire, au corps-à-corps, Entre Temps (2 février 2021). []

Les acrobates japonais de Bertha Lum

Au colloque de samedi, Viviane LE BERRE a proposé une communication très intéressante sur « Bertha Lum (1869-1954) et les arts du spectacle au Japon et Chine ». La personnalité et les œuvres de cette artiste sont fascinantes. Il y avait plusieurs images d’acrobates parmi les œuvres présentées par Vivian Le Berre. Comme je ne suis pas certain de leur statut en termes de droits d’auteur, je ne les reproduis pas ici. On peut les voir (en noir et blanc) sur le très riche site internet Bertha Lum: le Catalogue raisonné.

Elles sont toutes des illustrations provenant du petit guide touristique Ten Days in Japan.

Berll Lum, Ten Days in Japan (Montréal, 1931 [?]). Merci https://www.bertha-lum.org/ten-days-in-japan-fr/#.

Aucune de ces images ne me semble être le résultat d’une observation directe par Bertha Lum; elles sont des variations sur de vieilles images connues. L’une d’entre elles est une adaptation réussie du dessin de Hokusai de tengus se livrant à des acrobaties.

Citer ce billet : Alexis D'Hautcourt, « Les acrobates japonais de Bertha Lum ». Publié sur Acrobates japonais en France le 03/02/2021. Lien : https://acrobates.hypotheses.org/3306.