Image du mois: un “ornement du Japon”

Aujourd’hui, Gallica publie sur sa page Facebook le message suivant:

Tout récemment numérisée, l’ « Encyclopédie des Arts Décoratifs de l’Orient pour l’art et l’industrie » est en ligne dans Gallica. Il s’agit d’un ensemble de quatre volumes publié en 1880-1882 par le céramiste Eugène Collinot et l’illustrateur Adalbert de Beaumont : Ornements de Perse, du Japon, Ornements arabes et un volume plus hétérogène consacré aux arts décoratifs vénitiens, hindous et russes.
Des centaines de motifs qui vous charmeront !
 
Dans le volume sur le Japon, on trouve surtout des planches avec des motifs naturels de fleurs ou d’oiseaux, mais l’une d’entre elles concerne des types humains:

Encyclopédie des Arts Décoratifs de l’Orient. Recueils de dessins pour l’Art et l’industrie. Ornements du Japon (1880-1882), pl. 38.

Parmi ces hommes et femmes, on peut voir un jongleur:

Détail de l’image ci-dessus.

En fait, il s’agit de la réimpression avec mise en couleur d’une planche parue 20 ans plus tôt, dans le premier recueil de Beaumont-Collinot, le Recueil de dessins pour l’art et l’industrie, dont la publication a commencé en 1859.

Pl. 110. Croquis japonais. Collection du baron Gros (Domaine public; merci https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/collinot_beaumont1859/0091 (Heidelberger historische Bestände – digital. Sonstige kunstwissenschaftliche Literatur)

Détail de l’image précédente. (Domaine public; merci https://digi.ub.uni-heidelberg.de/diglit/collinot_beaumont1859/0091 (Heidelberger historische Bestände – digital. Sonstige kunstwissenschaftliche Literatur)

Il semble que de Beaumont a construit son image en réutilisant et adaptant plusieurs dessins de Hokusai. En 1861, de Beaumont et Collinot avaient eu accès au volume I des mangas de Hokusai pour leur Recueil des dessins pour l’art et l’industrie1. Ce dessin date donc d’avant l’arrivée des premiers acrobates japonais en France en 1867.

PS1: Toutes mes excuses pour la qualité des premières images ci-dessus: apparemment, Gallica rend possible l’enregistrement d’images de bonnes qualité depuis ces livres, mais ne permet pas de les reproduire ou des les faire circuler sur le net. Ce sont donc des captures d’écran.

PS2: J’ai créé à l’occasion de cette présentation d’image l’article Adalbert de Beaumont sur Wikipédia. N’hésitez pas à l’améliorer.

Citer ce billet : Alexis D'Hautcourt, « Image du mois: un “ornement du Japon” ». Publié sur Acrobates japonais en France le 05/01/2022. Lien : https://acrobates.hypotheses.org/3535.
  1. G. Lacambre, Les collectionneurs japonisants au temps des Goncourt, Cahiers Edmond et Jules de Goncourt n°4 (1995). Hommage à Edmond de Goncourt pour le centième anniversaire de sa mort, pp. 164-170, p. 166. DOI : https://doi.org/10.3406/cejdg.1995.1565. []

Liens de la semaine (11 août 2016)

Globalisation
Ressources
  • Archives du Tohoku Culture Research Center: 30,000 cartes postales et 2,000 photographies (en 2011; je ne sais pas ce qu’il en est actuellement, mais les liens vers le Center lui-même sont morts); recherche uniquement par mots japonais alors que les descriptifs des documents sont en grande partie bilingue; malheureusement, une conception du copyright d’apparence très restrictive; les documents semblent rarement datés.

Cirque Shibata (Copyright © Tohoku Culture Research Center)

  • Japan Magic Museum: un blog dynamique, uniquement en japonais, présentant des documents uniques sur les magiciens et l’art de la prestidigitation au Japon, interdit la reproduction des images qu’il présente, mais je ne vois pas très bien selon quelle loi.
Exposition virtuelle
Articulets Wikipédia créés par l’auteur de ce carnet

Quinze ans de ma vie (I)

(Voir les parties II. Contrats, III. Imitatrices et IV. Confitures japonaises)

Comme on annonçait une nouvelle édition de l’autobiographie de Loïe Fuller, Quinze ans de ma vie, “présentée et annotée par Sandrine Fillipetti” (Mercure de France, mars 2016, ISBN 978-2-7152-4336-1, 18 €), je me suis précipité pour l’acheter. Je dois bien avouer que j’ai été très déçu de constater que ni la préface, p. 7-12, ni les notes, p. 249-269, ne comportent aucune bibliographie moderne. C’est regrettable puisque il suffit de consulter Wikipedia en anglais ou en français pour voir que les recherches sur le sujet sont vives et stimulantes. L’encyclopédie électronique montre ici une nette supériorité sur une publication traditionnelle. Comme presque tous les textes de ce livre sont disponibles en ligne, je ne peux recommander l’achat de cette nouvelle édition. Son seul intérêt provient de la sélection de textes qui accompagnent l’autobiographie de Fuller (p. 205-246). Malheureusement, elle n’est justifiée nulle part; on aurait voulu savoir les critères qui ont mené à l’inclusion de tel ou tel texte. En outre, souvent, les indications bibliographiques sont insuffisantes. Je me permets de les compléter ci-dessous, avec les liens vers Gallica. L’index de Fillipetti est, lui, original et utile.

    • Loïe Fuller, Quinze ans de ma vie ; préface d’Anatole France ; traduit de l’anglais par le prince Bojidar Karageorgevitch (Paris, 1908)
    • Roger Marx, Une rénovatrice de la danse, dans L’art social (Paris, 1913), p. 211-236 (Édition Fillipetti p. 207-219)
    • Stéphane Mallarmé, Autre étude de danse. Les fonds dans le ballet, d’après une indication récente, dans Divagations (Paris, 1897), p. 179-185 (Édition Fillipetti p. 220-224; oubli d’une note p. 184 pour le texte de Rodenbach “Figaro 5 mai 1896”)
    • Camille Mauclair, Sada Yacco et Loïe Fuller, Revue blanche 23 (Septembre-Decembre 1900), p. 277-283 (Édition Fillipetti p. 225-234)
    • Georges Rodenbach, La Loïe Fuller, dans La jeunesse blanche : poésies (Nouvelle édition, suivie de plusieurs poèmes inédits) (Paris, 1913), p. 203-206 (texte daté de 1897) (Édition Fillipetti p. 235-237)
    • Ad. Henry et Y. Guédon, La Loïe Fuller aux Folies-Bergère, dans La science française 7 (1897, second semestre), p. 312-314 (Édition Fillipetti p. 238-243, avec reproduction du diagramme mais sans reproduction des photographies)

    • La Loïe Fuller, chef d’industrie, L’Argus 1146 (9 février 1902), p. 85 (Édition Fillipetti p. 244-245)
    • Loïe Fuller, Gabrielle Bloch, M. Plieux de Diusse, Brevet d’invention no 534.881 (4 avril 1922) (Reproduit de je ne sais quelle publication dans Édition Fillipetti p. 246). En voici le résumé:

Science et industries photographiques 3.2 (1/10/1922), p. 103

Liens de la semaine (27 juin 2016)

(Désolé; toujours pas de vraie entrée de carnet; mes cours me prennent tout mon temps, et le referendum du Brexit a bien occupé mon week-end)

Parutions récentes
  • PROFESSIONNALISATION DES MÉTIERS DU CIRQUE. Des processus de formation et d’insertion aux épreuves identitaires, Sous la direction de Thérèse Perez-Roux, Richard Étienne et Josiane Vitali, ISBN : 978-2-343-08660-6 • mars 2016 • 254 pages; L’Harmattan
Bourses
Divers